webinar-recap-schubert-hero

Les 5 idées fausses les plus courantes sur l'impression 3D

Avant de commencer à utiliser l'impression 3D, vous aurez probablement quelques questions ou hésitations à propos de cette technologie. Dans ce blog, nous allons nous intéresser à quelques idées fausses sur l'impression 3D et dissiper les inexactitudes concernant cette technologie afin que vous puissiez prendre une décision éclairée.

Les imprimantes 3D sont difficiles à utiliser

La technologie de fabrication additive peut sembler compliquée au départ lorsque vous êtes habitué à externaliser votre production ; toutefois, le terme « difficile » n'est pas le meilleur descripteur.

Les imprimantes Ultimaker 3D sont prêtes à l'emploi, dès leur réception. Il vous suffit simplement de les brancher, de suivre les instructions d'étalonnage et de lancer votre impression ; tout cela, en quelques minutes. La préparation de votre fichier de conception pour l'impression ne prend que quelques minutes, mais l'utilisation du bon logiciel de découpe - comme Ultimaker Cura - peut vous faciliter la tâche.

schubert-pro-bundle
L'Ultimaker S5 Pro Bundle – comme toutes les imprimantes 3D Ultimaker – est prête à l'emploi, dès sa réception

Ultimaker propose également des profils d'impression rigoureusement testés pour notre gamme de 11 matériaux. Grâce aux profils d'impression de matériaux préconfigurés, vous n'avez pas besoin de saisir manuellement les paramètres avant impression ; ils nous permettent de gagner un temps précieux. Si vous travaillez avec des matériaux tiers pour déverrouiller davantage d'applications, l'Ultimaker Marketplace (en anglais uniquement) vous propose plus de 150 profils issus des principaux fournisseurs de filaments.

Vous pensez avoir besoin de plus d'informations ? Lorsque vous enregistrez votre imprimante 3D Ultimaker, vous recevez un cours d'initiation gratuit dans notre plate-forme d'apprentissage en ligne Ultimaker 3D Printing Academy (en anglais uniquement).

L'impression 3D est onéreuse

Une imprimante 3D constitue un investissement. Comparée à d'autres solutions de production, elle nécessite souvent un investissement minimal ; veillez toutefois à ne pas investir dans du matériel peu fiable ou dans un écosystème fermé qui vous enferme dans des contrats de services et de consommables coûteux. En optant pour le matériel, les logiciels et les matériaux les mieux adaptés à votre cas d'utilisation, vous pouvez maximiser votre retour sur investissement (en anglais uniquement) avec une période de récupération potentielle de quelques mois.

Vous voulez des preuves ? Consultez notre Calculateur RSI (en anglais uniquement), un outil en ligne pratique qui vous permet de déterminer le temps requis avant que votre investissement ne commence à porter ses fruits. Vous pouvez également lire notre livre blanc, « 3D Printing: The Total Cost of Ownership » (Impression 3D : coût total de possession) (en anglais uniquement) qui propose une analyse approfondie des coûts et des avantages liés à l'impression 3D.

Téléchargez le livre blanc (anglais)

L'impression 3D souffre d'un manque de variété en termes de matériaux

L'impression 3D ne se résume pas au plastique. Ultimaker offre le plus grand choix de matériaux sur le marché grâce à l'Ultimaker Material Alliance (en anglais uniquement). L'Alliance vous permet d'imprimer librement et ce, grâce à une grande variété de matériaux, d'imprimer exactement des pièces selon vos besoins, sans avoir à vous fier uniquement à des matériaux propriétaires. De la fibre de carbone renforcée au métal, les imprimantes 3D sont capables de créer des pièces de haute qualité à partir d'une vaste gamme de matériaux.

Ultimaker-materials-2

L'impression 3D est réservée aux prototypes

Bien que la technologie FFF se prête parfaitement au prototypage rapide, les entreprises du monde entier utilisent des imprimantes 3D pour créer des outils, des gabarits et des montages destinés à un usage spécifique ou généralisé, par exemple sur les lignes d'assemblage de Volkswagen Autoeuropa ou dans une usine de mise en bouteille Heineken. Certaines entreprises créent même des pièces d'utilisation finale à la fois dans des impressions ponctuelles et par lots, ce qui leur permet de contourner les coûts de fabrication et les temps d'attente imposants.

volkswagen-video-preview
Un outil imprimé en 3D utilisé dans les chaînes d'assemblage de Volkswagen Autoeuropa L'impression 3D est réservée aux industries spécialisées

L'impression 3D est réservée aux industries spécialisées

L'impression 3D n'est pas destinée à un secteur spécifique et spécialisé. Les entreprises des secteurs de l'architecture, de l'aérospatiale, de l'industrie manufacturière, de l'automobile, de l'éducation, entre autres, font appel à la technologie FFF pour obtenir des résultats qui repoussent les limites des modes de fabrication traditionnels, en changeant sans cesse leurs méthodes de travail - que ce soit avec un avion à réaction militaire, une voiture de course F3 ou un microscope industriel (en anglais uniquement).

zeiss-adapterplatte-ultimaker
ZEISS utilise des imprimantes 3D afin de créer des plaques adaptables pour ses microscopes industriels

Êtes-vous prêt à découvrir ce que l'impression 3D peut apporter à votre entreprise ?

Découvrez les imprimantes 3D Ultimaker